PS. En 2017, 2018, il était dans le 13013-13014 proche de l'hôpital Lavéran pour faire des tournages pour le Rassemblement National, étant donné qu'il avait aidé à essayer de faire élire Marine Le Pen. Il était très malheureux parce que le quartier va très mal. Depuis, on ne sait pas s'il tourne encore dans d'autres quartiers 13013-13014 ou s'il est retourné à Paris.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Franck_de_Lapersonne

Vice-président : Les Patriotes / 29 septembre 2017 - 18 février 2018

Naissance 29 octobre 1963 (55 ans), République française
Nom de naissance Franck Lapersonne
Surnom Franck de La Personne
Nationalité Français
Formation Conservatoire national supérieur d'art dramatique
Activités Acteur, metteur en scène, homme politique

A travaillé pour TF1
parti politique Les Patriotes (depuis 2017)
Site web delapersonne.e-monsite.com
Distinction Chevalier des Arts et des Lettres

Franck Lapersonne, dit aussi Franck de Lapersonne ou Franck de La Personnea, est un acteur, metteur en scène et homme politique français, né le 29 octobre 1963.
Après avoir soutenu Jean-Luc Mélenchon, il apporte son soutien à la candidature de Marine Le Pen à l'élection présidentielle de 2017. Ensuite candidat aux élections législatives de 2017 dans la Somme avec le soutien du Front national, il est éliminé au premier tour. Fidèle soutien de Florian Philippot, il rejoint peu après le parti Les Patriotes.

Son père est Jacques Lapersonne, alias Jacques de Lapersonne ou de La Personne (1926-2012) ; sa mère, Jacqueline Charlotte Poinson.

Après des études, en 1980, au cours Raymond-Girard, où il remporte le premier prix Jean-Paul-Belmondo, il intègre le Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris dans la classe de Michel Bouquet, où il reste jusqu'à son diplôme de sortie, en 1986. En parallèle de ses cours au conservatoire, il tourne pour la télévision et le cinéma.

En 1981, il collabore à l'élaboration de son personnage de Hubert pour French Intermedia, devenu plus tard La Leçon du Dr Taylor, avec la firme Transatlantic Video. Ce programme d'enseignement du français, mis au point par l'université Yale (États-Unis) et diffusé sur le continent américain, lui vaut d'être fait chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres au titre de la francophonie.

Animateur

En 1983 et 1984, il participe sur TF1 à l'animation de l'émission pour la jeunesse Vitamine, sous le pseudonyme de Victor . En 1992 et 1993, il co-anime une autre émission pour jeune public, Sparadra, sur France 2, dans laquelle il interprète le personnage fantastique «Ono».

Il participe ensuite, sur M6, à Fantasmagic, puis au Cours, une parodie de l'émission La Classe dans le programme érotico-comique Sexy Zap (deux séries de plus de 52 épisodes).

Entre 1995 à 2000, entre autres, sur France 3 régions, repris en réseau national il interprète un saint François surréaliste dans Les Brèves de saint François, sous la direction de Jean-Louis Fournier (auteur de La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède, La Noiraude...).

Jean-Louis Fournier fait de nouveau appel à lui pour Roulez Jeunesse sur France 3, pour interpréter un père de famille étourdi au volant, sous l’œil impitoyable d'un fils pour lequel le code de la route n'a aucun secret. Ce programme est parrainé par la Sécurité routière.

Acteur

Il a participé à plus d'une quarantaine de films de cinéma et autant de films de télévision, une vingtaine de séries (dont Palace de Jean-Michel Ribes et Roland Topor, Terre de Lumière de Stéphane Kurc , Les Vivants et les Morts de Gérard Mordillat et, tout récemment, No Limit créé par Luc Besson) et à plus d'une vingtaine de pièces de théâtre. Il a également été metteur en scènes.

On le voit aussi bien dans des films d'auteur, comme Rembrandt de Charles Matton (face à Klaus Maria Brandauer), et d'auteur engagé, comme Le Grand Retournement de Gérard Mordillat, ou de comédies populaires françaises à succès, telles Le Derrière et Palais-Royal, de Valérie Lemercier, ou Case Départ et Le Crocodile du Botswanga de Lionel Steketee, Fabrice Éboué et Thomas N'Gijol. Il fait également des apparitions dans des films étrangers comme Bienvenue à Monte-Carlo de Thomas Bezucha.

Engagement politique

Il affirme avoir voté pour Nicolas Sarkozy au second tour de l’élection présidentielle de 2007 et pour François Hollande à celui de 2012. Il indique par la suite avoir été longtemps un soutien de Jean-Luc Mélenchon.

Le 4 février 2017, lors du lancement de sa campagne pour l'élection présidentielle, il apporte son soutien à Marine Le Pen. Deux semaines plus tard, il est investi par le Front national (FN) pour être candidat aux élections législatives dans la 1re circonscription de la Somme. Il est par ailleurs nommé délégué général aux questions culturelles du Rassemblement bleu Marine. Avec 15,9 % des voix, il est éliminé dès le premier tour des législatives, dans une circonscription pourtant réputée être une des plus favorables au FN. Cette défaite inattendue s'inscrit dans une situation d'échec électoral pour les « philippotistes ».

Après les élections de 2017, ses relations avec la direction du Front national se dégradent. Lors de la mise à l'écart de Sophie Montel par Marine Le Pen, l'acteur affirme sur Twitter que « la reine est devenue folle », ce qui lui vaut de devenir, selon les informations du Point, « persona non grata » au FN. Il demande ensuite à Marine Le Pen de lui fournir un CDD « d'un ou deux mois » afin de lui permettre de « vivre », mais il essuie un refus. Après son engagement auprès du FN, la carrière artistique de Franck de Lapersonne apparaît également « au point mort » : le réalisateur Fabrice Éboué fait ainsi savoir qu'il a retiré l'acteur du montage de son film Coexister, en retournant avec un autre comédien la scène où il devait apparaître.

Franck de Lapersonne suit Florian Philippot lors de son départ du FN. L’association de celui-ci, Les Patriotes (LP), dont de Lapersonne est l'un des trois vice-présidents, devient alors un parti politique. Dans un entretien au Figaro, le comédien déclare que soutenir Marine Le Pen a été « la plus grosse bourde de [sa] vie ». À l’issue du congrès fondateur de LP, en février 2018, il est nommé « référent à la société civile et à la culture » du parti. Lors des élections européennes de 2019, il figure en 7e position sur la liste des Patriotes, qui obtient 0,65 % des suffrages et aucun siège.

Distinctions

- Chevalier des Arts et des Lettres, le 14 juillet 2000, au titre de la Francophonie
- Sociétaire de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques
- Membre de l'Académie des Césars