J'te regarde, tu m'regardes, on se regarde et le temps s'arrête. D'un coup, plus d'vent, plus d'souffle, plus d'vie, rien.

Les lumières se sont figées dans tes iris opaques et j'sens plus les battements de mon cœur.

J'ai plus envie de chercher des beaux mots pour te peindre le monde, il est moche le monde, il est laid, il est gris, il est fade et il s'arrête là, de toute manière.

Tout c'que j'vois, c'est toi, toi et toi et t'es bien trop lumineuse pour qu'on puisse te décrire, trop précieuse pour qu'on s'y essaye et trop, trop, trop.

J'attrape ta main et j'serre tes doigts frêles.

J'veux plus les lâcher ; jamais.

Jamais.

Pourtant t'es soluble et tu t'effrites dans mes mains. Un sourire contrit s'approprie tes lèvres et tout se remet en marche doucement. Une drôle de lueur strie tes pupilles et des larmes roulent sur tes joues creuses. J'tombe à genoux puisque t'es devenue trop légère pour me tenir.

J'te regarde, tu m'vois plus, on s'perd de vue et tout s'arrête. D'un coup, trop d'moi, plus d'toi, plus d'nous, rien.

Le vent se lève dans un grondement impitoyable et il t'enlève.

Tu t'envoles en parcelles de lumière, en coupeaux de poussière et moi, j'm’essouffle en solitaire.

15.8.19
@NMRose

retrouvez-moi sur WATTPAD : https://www.wattpad.com/user/Yppaah