Date 2 août 1990 – 28 février 1991 (6 mois et 26 jours).
Lieu Irak, Koweït, Arabie saoudite, Israël et golfe Persique.
Casus belli Invasion du Koweït par l'Irak.
Issue Victoire de la Coalition
Forces en présence
956 600 hommes coalition 650 000 hommes coalition irak

La guerre du Golfe est un conflit qui oppose, du 2 août 1990 au 28 février 1991, l'Irak à une coalition de 35 États, dirigée par les États-Unis à la suite de l'invasion et l'annexion du Koweït par l'Irak.

La guerre est divisée en deux phases : l'opération Bouclier du Désert (en anglais Desert Shield), du 2 août 1990 au 17 janvier 1991, au cours de laquelle les troupes se renforcent et défendent l'Arabie saoudite, et l'Opération Tempête du Désert (en anglais Desert Storm), du 17 janvier au 28 février, phase de combat, qui commence avec un bombardement aérien et naval, suivi d'un assaut terrestre et qui se termine avec une victoire des forces de la coalition qui parviennent à repousser l'armée irakienne hors du Koweït et à avancer en Irak. La coalition cesse sa progression et déclare un cessez-le-feu 98 heures après le début de la campagne terrestre. Au cours de la guerre, les combats sont limités à l'Irak, le Koweït et des zones le long de la frontière avec l'Arabie saoudite ; l'Irak lance des missiles Scud contre des cibles militaires de la coalition en Arabie saoudite et contre Israël.

La guerre du Golfe est aussi connue sous d'autres noms, comme la première guerre du golfe Persique, la Première Guerre du Golfe, la guerre du Koweït, la Première Guerre d'Irak, ou tout simplement « guerre d'Irak » jusqu'à ce que le terme fasse à la place référence à la guerre de 2003, également connue aux États-Unis comme « opération liberté de l'Irak ».

L'occupation du Koweït par l'armée irakienne, qui commence le 2 août 1990, est condamnée par la communauté internationale et conduit à des sanctions économiques immédiates contre l'Irak par les membres du Conseil de sécurité de l'ONU. Le président américain George Bush déploie les forces des États-Unis en Arabie saoudite et exhorte d'autres pays à envoyer leurs propres armées sur le terrain. De nombreuses nations rejoignent la coalition, ce qui en fait la plus grande alliance militaire depuis la Seconde Guerre mondiale. La grande majorité des forces militaires de la coalition viennent alors des États-Unis, avec l'Arabie saoudite, le Royaume-Uni et l'Égypte comme principaux contributeurs, dans l'ordre. Le Koweït et l'Arabie saoudite paient environ 32 milliards de dollars sur les 60 milliards que coûte le conflit.

Ce conflit est aussi marqué par la mise en place d'émissions d'information en direct du front de bataille, principalement par le réseau américain CNN. La guerre gagne également le surnom de « guerre de jeu vidéo » après la diffusion quotidienne d'images provenant de caméras installées à bord des bombardiers américains au cours de l'opération Tempête du Désert.

La guerre du Golfe a généré une nouvelle entité pathologique : le syndrome de la guerre du Golfe.

Par ailleurs, l'utilisation d'uranium appauvri par la Coalition génère des polémiques sur les conséquences sanitaires pour les militaires des deux camps et la population locale.

*********************

PS. Je faisais à l'époque un stage d'informatique. Je ne l'ai pas fini, la guerre du golfe a débuté en caché. Je suis restée à la maison et tout le monde a dit "la guerre est déclarée". Les musulmans du quartier se sont préparés à acheter des armes. Même ma soeur n'a trouvé plus qu'une seule arme : "un one shot".
Le stage a-t-il été terminé ou non par les autres stagiaires ? Je suppose que certains sont allés faire la guerre. Après tout, l'armée a embauché et re-recruté les "déserteurs" : ceux qui avaient démissionné faute de guerre à l'horizon.
Je n'ai jamais eu de nouvelles d'eux. Jusqu'à un certain jour où on me harcèle : "et ce putain de stage AFPA Lavéran de 1990".