Aujourd'hui j'ai perdu le contrôle,
Aujourd'hui j'avais envie d'être convoitée, d'être désirée un peu plus fort.
J'avais un besoin inexplicable de me prouver que je pouvais séduire comme toutes ces filles qui le font sans gène.

Alors je me suis mise à mon avantage et j'ai rendue visite à mon ami.

On s'est amusé aujourd'hui... on a ri, on a joué et puis il a voulut s'amuser d'une autre manière et au finale le besoin que je ressentais n'était pas si fort, je ne voulais pas que ça aille aussi loin ! C'est mon ami ! Alors j'ai pris mes distances mais il était trop déterminé à jouer avec les limites.
J'ai senti sa main gauche glisser sur ma cuisse et son visage se reprocher de mon cou par réflexe j'ai souri mais au fond ça me gênait.
Je me suis dis que si je ne réagissait pas il en aurait marre et il arrêterait, mais ça ne s'est pas passé comme prévu et ... petit à petit je me suis prise au jeu.
On s'est mis à essayer de se pousser à bout l'un l'autre pour casser nos barrières.
Enfaite s'était plutôt les miens qu'il voulait briser.
Il s'est amusé avec un bâton à me caresser, me toucher disant qu'il n'irait pas trop loin mais pour moi ça en était déjà beaucoup ! Je n'était qu'un corps fragile sous un corps résistant, et son regards débordait de désir pour moi... qu'est ce que j'ai fait, pourquoi en suis-je arrivée là ?! Je souhaitais secrètement que ce soit quelqu'un d'autre et me suis laissé emporter.
Il s'est mis sur moi frottant son sexe contre ma jambe alors je l'ai d'abord repoussé puis je me suis dis que j'avais pas à rester là sans rien faire alors j'ai voulu le rendre vulnérable j'ai caressé son dos et j'ai joué avec son sexe que je sentais durcir sous mon pied, je l'ai fait tournais de sorte que je sois sur lui et je lui ai dis "stop ! on ne peut pas" et je suis parti.

J'ai longtemps déambulais dans la rue sous les lampadaires venant de s'allumer et j'ai marché... encore et encore jusqu'à ne plus sentir mes pieds.
À ce moment là je suis arrivée prés d'une plage abandonnée et je me suis assise sur le sable réfléchissant à mes actes.
Jamais je n'aurai perdue le contrôle avant, jamais je n'aurais fait de telle choses, jamais je ne m'en serais crue capable et jamais je n'aurai imaginé expérimenter cela avec lui, un ami que je ne désire en aucun cas de cette manière.
Mais j'étais là, seule, en manque de confiance et en dénigrement total sur ma personne.
Celui que j'aime ne me regarde pas alors... j'ai fait n'importe quoi pour me sentir existante et maintenant je le regrette.

"Ne faites pas de bêtises parce que vous vous sentez seule ou que vous vous sentez mal, que ce soit avoir des aventures d'un soir, boire de l'alcool, prendre de la drogue ou encore se faire du mal essayer d'y réfléchir avant car vous ne méritez pas de vous négliger"