Livre des Nombres, 6,6 "Tous les jours de son naziréat pour le Seigneur, il n’approchera d’aucun mort".

*******

« Ceux qui se consacrent eux-mêmes après avoir fait un vœu – on les appelle des Naziréens, ils laissent pousser leur chevelure et s'abstiennent de vin –, ces gens, lorsqu'ils consacrent leur chevelure et se présentent pour offrir un sacrifice, donnent leurs boucles de cheveux aux prêtres. Ceux qui se déclarent eux-mêmes korbân à Dieu – cela signifie dôron (« don ») en grec –, quand ils veulent se libérer de cette obligation, doivent verser de l'argent aux prêtres : pour une femme, c'est trente sicles, pour un homme, cinquante. Quant à ceux dont les ressources sont inférieures aux dites sommes, les prêtres ont le droit de décider à leur égard comme ils veulent. »,
Flavius Josèphe, Antiquités judaïques, Livre 4, chap. 4, 4.

*******

6.2 Selon la signification du terme hébreu, souvent transcrit vœu de naziréat. De même aux v. 13, 19, 21. Ce vœu concernait trois domaines: l’alimentation, l’apparence extérieure et la pureté rituelle. Ce vœu de consécration particulière concernait une période définie, pouvant, dans quelques cas, durer toute la vie (Samson, Samuel, Jean-Baptiste). Voir Jg 13.5; 16.17; 1 S 1.11; Lc 1.15; Ac 21.23-26.