J'ai 17 ans, à la fin de cette année j'en aurais 18; pour moi et beaucoup d'autres cette année c'est celle du bac, c'est celle qui est synonyme de changement. On me demande de faire des choix, de m'assumer, entre autre de décider de ce que je vais faire de ma vie.

Depuis que l'on a sept ans on s'imagine tour à tour ce que nous allons être plus tard, en ce qui me concerne il y a quelques années je me voyais psychiatre, je me voyais très impliquée dans mon travail. Il y a tout juste un an je m'y résignais totalement m'imaginant devenir avocate ou notaire, magistrat peut-être. Aussi rattrapée par le temps et par la vie en général c'est ce que j'ai décidé de confirmer cette année. D'abord le droit, le choix de la raison et ensuite l'archéologie, un rêve de petite fille. Aller à la fac de droit me semble être un choix judicieux : je suis très concernée par la justice évidement et ai le désir profond d'être utile. Bien que mon choix soit fait, bien que je ne peux plus revenir dessus je continu de me demander si c'était le bon, si plus tard je ne vais pas le regretter; en bref je me pose un million de questions.

Ce qui est curieux c'est que dans chacune de mes visions je me voyais et me vois toujours comme quelqu'un de confiant ce que je ne suis pas du tout à propos de mon avenir. Comme la plupart des adolescents je me suis jusqu'ici toujours efforcée de me chercher sans jamais réellement parvenir à me trouver. Et en y pensant je me demande encore comment je peux être capable de prendre une quelconque décision sur ce que je vais être dans le futur et être confiante à propos de celle-ci alors que jusqu'ici j'ai été plongé dans la plus complète incertitude concernant la personne que je suis. Très sincèrement je ne pense pas que beaucoup des personnes qui me lisent soit plus sûres de ce qu'elles sont que de ce que je suis. Mais je me dis qu'au fond faire ces choix, me pousser dans mes retranchements afin de savoir qui je suis, y mettre autant d'effort même sans jamais y arriver vraiment c'est ce qui va me faire grandir. De plus en plus je me dis que si tu veux te trouver toi, si tu veux trouver ta voie alors il te suffit de faire le grand saut. Jettes toi dans le vide sans rien savoir de ce que tu fais ou de où tu vas : perds totalement les commandes.

alone, break up, and broken heart image

Je sais à quel point ne plus rien contrôler effraie l'homme, je sais que toi et moi on aura du mal à lâcher prise. Mais je sais aussi que même si ce n'est pas le bon choix, même si je me trompe les choses n'en seront pas plus mauvaises. Alors non la lune n'est pas forcement à la clef, je ne te promet pas que tout ira bien si tu lâches prise parce que tu ne te trouveras peut-être pas et peut-être même que tu te perdras complètement. Tu seras déboussolé mais la vie ne sera jamais rien d'autre que ça; jamais rien d'autre que des chûtes libres. Tu ne feras jamais que tomber dans le vide, tu ne sauras jamais où tu vas et parfois tu ne sauras même pas que tu es en train de tomber.

Pour être honnête je ne sais même pas où cette discussion me mène, la seule chose que je vois clairement c'est ce dilemme incontournable : partir en droit et risquer de me perdre définitivement ou rester là dans le doute, rester là et ne jamais rien faire, rester là et mourir doucement...

Temporarily removed

Alors maintenant c'est à toi d'y réfléchir : c'est LA décision, celle de ta vie et tu dois décider tout de suite tu sautes ou tu restes ici ?