Aubrey a enfin rendez-vous avec le mystérieux Nicolas Hessarte . Après un dîner dans un endroit sublime , il aura quelques révélations à lui faire

« Jo je suis rentrée , je claquai porte la tête encore dans les nuages
_ T en a mit un de ces temps , j’ai commencée à m’inquiéter
_ Fallait pas Jo , j’ai discutée avec le propri , je l’ai même remboursée en personne, je me jetai sur le canapé
_ Vraiment ? Parce que toute la soirée on l’a pas vu , ça doit être un vieux monsieur plein au as non ?
_ Pas du tout , tu te trompe sur toute ligne . Il m’a invité à dîner demain soir.
_ Quoi?! Attend,attend y’a un truc que je comprends pas
_Jo fait que je te parle de quelque chose, je me redressai
_ C’est grave?
_Non,non pas du tout , j’enlevai mon bonnet. La je lui raconta tout , le rêves à Londres. La rencontre avec Nicolas , le coup de foudre et nos retrouvailles aujourd’hui. Jo me regarda pendant quelques secondes , elle essayait de comprendre.
_D’accord si je comprend vous avez eu un rêve prémonitoire genre coup de foudre .
_ C’est ça... , je la regardai l’air inquiète
_......MAIS C’EST GÉNIALE, MA MEILLEURE COPINE EST UNE VOYANTE ou une médium mais c’est pareil !! Tu sais j’ai vu ce genre de truc à la télé et..
_Je l’interrompit, tu me trouve bizarre Jo, je fit retomber son enthousiasme
_Toi non mais ce qui t’arrive Oui
_ Non parce que j’avais peur de t’en parler , à vrai dire même moi je n’arrivais plus à démêler le vrai du faux et là de le voir enfin le « revoir » ça m’a rassurée .
_Et perturbée non?
_ Tu peux pas savoir comment . En plus il est tellement beau Jo , les yeux bleus, cheveux noir , la carrure protectrice
_ Tu sait Aub faut pas se fier à l’apprarence
_ Je sais Jo c’est pour ça que je me force a pas y penser. Parfois je me dis que c’est trop beau . Il est comme la lune y’a forcément une face cachée,j’hésite.
_ T’hesite mais t’es folle ! Il t’arrive un truc de dingue et toi tu veux pas découvrir le reste . Je comprends que t’as peur ,et de te rendre compte du jour au lendemain que c’est juste une illusion mais imagine que ça ne soit pas le cas. Tu loupera une chose extraordinaire. Jo faisait directement écho à son histoire avec Gio. Aub si tu sait que c’est sincère fonce sinon stop , te trompe pas comme moi.
Je fixa le mur pendant des secondes , je pesais le pour et le contre .
_Alors?
_t’as séance de shopping tiens toujours ?
_Je prends ça pour un oui, j’ai plein de choses à acheter et toi aussi pour ce dîner.
Elle mit son manteau rose poudré ,je lui enchaînée le pas en remettant mon bonnet.

**************************
Dehors la neige avait fondue laissant par endroits des flaques d’eau salit par les voitures et les pas des passants .
« Aub on prend ma voiture , dit elle en se montrant du doigt
_Si tu veux , Jo était tellement fière de cette Coccinelle rouge d’occasion certes, rouillée par le temps mais fonctionnelle. Elle y avait investie pratiquement toutes ses économies en travaillant chez Chelsea´s Clothes pendant les vacances d’automne.
Nous arrivâmes à Led Rose City , une immense allée centrale encadrée par des bâtiments en pierres blanches . On pouvait tout y trouver : magasin , restaurants , cinémas allant du plus luxueux au plus modestes. A cette période de l’année la rue était noir de monde . Les passants étaient chargés de cadeaux et colis emballés et ajustés de rubans en satin colorés . Les bâtiments étaient décorés en hauteur par milles guirlandes . Tous les 10 mètres on pouvait lire Joyeux Noël écrit en lettres d’or. J’aimais cette ambiance où le sourire des gens étaient fixés à leurs visages telle de la glu . Jo et moi avions les mains pleines de cadeaux et sacs. Nous avions passées des heures dans les magasins de décorations, farces et attrapes et autres. Jo avait notamment dénichée des objets insolites,un bonnet de douche sirène , une théière cactus, un créateur d’arc en ciel ou une lampe coquillage à perle .

«  Bon maintenant on doit te trouver une tenue au delà de ces espérances
_Jo je veux pas en faire trop je veux quelque chose de simple et élégant mais en même temps mystérieux et ...
_ Aub, Aub qu’est ce que tu peux parler des fois allez viens , elle me tira par le bras en rigolant . Elle m’entraina dans une boutique à la deco très années 70. Les murs étaient recouverts d’un papier peint à fleurs rose et orange . Au sol une moquette à rayures vertes , rose et oranges faisant office de parquet. Des boas en plumes rose flou étaient accrochés à des mannequins blancs laqués .Les meubles avaient une formes arrondis. Ce magasin faisait taches au milieu des autres à l’esprit chic et épurés.
La vendeuse était elle vêtue d’un pantalon à pattes d’éléphant , un haut court qui dévoilait son nombril, elle était très peu maquillée mais possédait un brushing très broché. Elle semblait tout droit sortie d’un festival des années 70. Nous eûmes à peine le temps de rentrer qu’elle nous sauta littéralement dessus .
« Bonjour belle demoiselle !, bienvenue dans l’antre du vêtement chic , confort et coloré et surtout vintage ,ici Lily pour vous servir
_Jo t’es sur de toi la ? Lui dis je de façon inquiétante
_ Certaine , Lily je viens de la part de Nina
_ Il fallait le dire avant , dis Lily en mâchant son chewing-gum, c’est au fond mes petits choux. Lily devait avoir une quarantaine années mais elle voulait en paraître vingt ce qui l’a rendait automatiquement plus vielle
_Je t’expliqurai Aub.
Avec Jo nous arrivâmes dans l’arrière boutique , la pièce était dépourvue de fenêtres, les vêtements étaient entassés sur des chaises . La poussière étaient la nouvelle locataire ici . Jo m’ouvrit la seule et unique porte du fond
« Bienvenue dans le paradis des fashonistas !
_Jo c’est magnifique, je n’en croyais pas mes yeux . Devant moi se trouvait une immense pièce inondée par la lumière de la vitre placée au plafond (rien à voir avec la boutique rikiki d’avant), un parquet en bois claire recouvrait le sol. Tous les murs étaient couvert de tringle sur lesquelles étaient posés des vêtements plus sublimes les un que les autres , des robes à sequins et paillettes, pantalons à motifs colorés, vestes et manteaux en matières . Toute une palette de couleurs et textures s’offraient à moi . Mais ce n’etait pas tout au centre un îlots centrale recouverts des quartes côtés d’escarpins , sandales et bottes ... et au dessus une multitude de sacs et bijoux . A droite un petit salon en velours violet faisait office de salon de thé. C’etait incroyable qu’un tel endroit pouvait exister.
_Mais comment tu connais cette endroit ?
Tu sait en travaillant chez Chealses’s Clothes on a quelques tuyaux.
Je ne te dis pas tout . Je pense que le choix de ta tenue ne va pas être trop difficile
_ Je t’adore je t’aime Jo, je lui sautai dans les bras
Après avoir essayait des tonnes de tenue, je (enfin on) jeta notre dévolu sur un costume avec veste à double bouton et pantalon en satin rouge , un manteau noir qui arrivait aux genoux et des bottines noir avec cristaux et pour finir un mini sac noir .
« Aub t’es sublimes dans cette tenue » Je n’avais pas vraiment confiance en moi , les compliments me faisaient toujours rougir. Je repondai d’un « merci » timide et à demi mot. Après avoir payée et remerciées Lily nous décidâmes de rentrer bras dessus , bras dessous mais sur le chemin du retour à la voiture je vis Nicolas.
« Jo il est là, il est là !!, je perdue mes moyens et fit demi tout en entraînant Jo avec moi
_ Qui Aub?!
_Lui enfin Nicolas
_Serieux ! Faut que je le vois , elle tourna sa tête . En tout cas il a la grande classe, costume et veste 3/4 lunette de soleil, Très bon choix mademoiselle Aubrey
_Jo tu vas me rougir arrête, tu crois qu’il m’a vu?
_Je crois pas, t’es partie tellement vite .

*******************************
« Aub il est en bas !! Jo était collée à la fenêtre du salon .
_J’arrive. J’avais enfilée le costume rouge , fait de légère ondulations sur mes cheveux bruns ( en mettant brûler plus d’une fois ) et j’avais optée pour un maquillage léger
« Alors comment tu me trouve ?, j’avançais d’un pas incertain
_Sublime , il va tomber comme une mouche . Dépêche toi il t’attend !
_T’es sûre que tu veux rester seule Jo.
_Mais oui t’en fait pas pour moi . Depuis sa fraîche rupture Jo était fragile , je culpabilisais de sortir .
Elle me poussa à la porte . « Essaye de m’envoyer un message «  elle cria dans la cage d'escalier.
Je poussai la porte et je le vit . Il se tenait les bras croisés et le dos contre sa voiture d’un noir brillant.
« Excuse moi pour le retard je ...
_T’inquite pas c’est pas grave et j’ai bien fait d'attendre t’es magnifique. Il souleva mon menton et m'embrassa . Il ouvrit la porte «  Mademoiselle «  me dit il en faisant signe de rentrer. Il mit le contact et démarra
« Alors t’es prête ?
_Sa dépend pour quoi , on va où au faite ?
_ Vous êtes bien trop curieuse
_Donc tu me le dira pas? Je le regardai du coin de l’oeil
_Nan c’est une surprise, il s’arreta au feu rouge et me dévisagea du regard
_Quoi? Lui dis je en souriant
_Rien , j’adore quand tu rougis
_Vraiment , lui dis je l’ai surpris. Pour briser le silence je lui dis « c’est vert »
N’importe quoi Aubrey qu’est ce que tu raconte je suis ridicule
Après 30 minutes de trajet à se regarder et rire nous arrivâmes dans une rue noir et sombre et en face un énorme mur de brique
« On est où la , lui dis je en grelotant
_ Dans mon jardin secret
_Ici ? . Rien n’aspirai à la sécurité
_Exactement, faut pas se fier aux apparences. Allez viens . Je le suis devant un couloir peu profond qui devait à l’epoque abriter un compteur électrique. Il ouvrit la porte et je vis un immense jardin composé de multiples escalier , au fond on pouvait distinguer un grand lac entouré de fleurs multicolores (dont certaines inconnues) , Sur le lac reposait de geant nénuphars . L’herbe était d’un vert sapin flamboyant, de gigantesques haie et arbres étaient taillées sous forme de chat, de licorne ou de de lapins posés dans l’herbe . Certains devaient mesurer plus de 10 mètres . Au fond on apercevait une orangerie cylindrique fait de carreaux de verre , le toit était un dôme également de verre en sculptures florales . À droite un porche dont le toit était rempli de jasmin tombant . Il y avait différent chemin fait glycine mauve . Tout était à couper le souffle , ce jardin semblait résister au temps .
« Alors ca te plaît ?
_Nicolas c’est incroyable. Je restai bouche bée sans dire un mot . Comment t’as pu..
_Arrêtons les questions , viens je te fait visiter , il me prit les 2 mains et me fit avancer sur le chemin de pierres , malgré la pénombre de la nuit tout était parfaitement éclairés . Les arbres étaient couverts de leds ce qui les rendaient fantastiques, les fleurs et papillons avaient cette couleur phosphorescente qui les rendaient unique et sublimes . Dans le lac les carpes Koi reflétaient une lumière bleu intense . Tout étaient magique .
Alors que nous étions sur le pont je lui demandai
« Comment c’est possible ?
_Quoi? Tout ça
_ Oui la lumière , l’herbe , l’air doux on est en pleine hiver Nicolas
_Je peux pas te l’expliquer tout de suite mais je peux juste te dire que les fleurs éclosent en hiver et que les arbres meurent en hiver, je le regardai l’air perplexe , Viens je veux te montrer autres chose. Il m’emmena dans dans l’orangerie, les fleurs étaient ici plus grosses et fleuries qu’a l’extérieur. Le toit en dôme était rempli de luciole qui volaient . Je regardais ce spectacles avec des yeux ébahis . Au Centre une table ronde était servie avec cloche en inox , les lucioles remplissaient le travail des chandelles .
« Va y assieds toi
_Merci , je rougis à l’instant , l’idée de me retrouver face à lui me rendait nerveuse . Puis il ouvrit les cloches « Poulet eu citron et ravioles de mozzarella, j’espère que ça va te plaire.
_Waouh , c’est toi qui a fait ça ? Je le regardai avec un œil suspicieux
_Oui madame de À à Z , pourquoi tu ne me crois pas?
_Si,si ça a l’air vraiment bon.
_Alors ?
_Eh bien je dois avouer monsieur Hessarte que ce plat fait par vos mains est à tomber .
_Merci
_Le citron j’adore je sais pas comment tu as su
_Une intuition...
Après avoir manger il me dit « Aubrey faut que je te parle de quelque chose ,il se leva et se placa face au mur de verre , dos à moi
_C’est grave ? , je me levai et marchai vers lui .
Ca y’est Aubrey il va t’avouer son point noir , je savais qu’il y avait un piège
_Je peux pas te mentir il faut que t’explique les rêves , là je l’ecoutai attentivement, il me regarda.
_Je suis un Hessarte Aubrey.
_Je sais Nicolas c’est ton nom de famille lui dis je en souriant .
_C’est plus compliqué Hessarte est mon nom mais également le nom de ma particularité.
Je commençais à voir de plus en plus peur  « C’est à dire ta particularité
_Je suis ce que je préfère appeler un charmeur de rêves , je restai silencieuse , Je rentre dans les rêves des gens soit pour leurs prédire des choses ou les prévenir d’éventuels événements mais la plupart du temps personnes ne se souvient de nous . Mais pour toi il n’y avait pas de but de « prédiction » . Je t’es vu un jour à Led Rose City tu m’as tout de suite plu et là je t’ai revu à la gare entrain de courir tu m’as fait tellement rire j’en ai eu un coup de foudre . J’aurai pu venir t’aborder de façon simple c’est vrai . Mais je veux que tu sache une chose que je ne t’ai jamais forcé à voir de sentiments réciproques envers moi
_C’est à dire ?
_Les Hessartes ne peuvent changer les sentiments des gens , ni leurs imposer des choses . On ne peux pas tromper le cerveau. On aurai pu se croiser après ce rêve sans même que tu me remarque . Il ne t’es jamais arrivé de voire des personnes dans tes rêves que tu n’avais jamais vu auparavant.
_Si parfois .
_ Eh bien se sont des Hessartes , le cerveau humain ne peux inventer de nouvelles personnes . Puis il ajouta « je peux comprendre que tu est peur et que tu veuille partir »
Tout ça était flou et fou pour moi . Comment croire du jour au lendemain à un instant de magie dans ce monde dépourvu d’un gramme de fantastique . Il venait d’ouvrir une porte sur un endroit qui n’existe que dans les rêves et imaginaires des gens . Je regardai autour de moi puis je me plongea dans ses yeux , je vit sa sincérité et sa sécurité. Mon regard perdue se transforma en un regard doux .« Je peux accepter la différence , je l’embrassa sur le coin de la bouche, il me sourit
_Il se fait tard je crois que je vais rentrer
_Je te raccompagne
_ Je vais pas rentrer à pied, lui dis je en souriant
Il m’enlaca dans ses bras et nous rentrâmes à la voiture

***************************
Dans la voiture nous parlions de tous et de rien de mes études , de Jo notamment , les 30 minutes de trajet passèrent à une vitesse affolante , j’avais l’impression de le connaître depuis toujours
« On est arrivé chez toi , tu veux que je t’accompagne
_Non c’est bon Jo doit m’attendre avec impatience . En tout cas merci pour cette soirée inattendue et magique.
_Derien, je mis la main sur la portière. Aubrey ?
_Oui
_T’as quelques choses sur les lèvres
_Vraiment ? Ah je ....oui elles doivent être gercées, j’ai un baume dans mon sac , je le cherchai l’air paniquée
_Je connais un meilleur moyen , il posa un baiser sur mes lèvres , je le regarda l’air lunatique , j’avais du mal à croire à ce qui m’etais arrivée cette nuit
_Je crois qu’elle t’attend avec impatience, il regarda en haut , prit sur le faite elle décala en vitesse de la fenêtre tel un chat en plein phares.
J’ouvris la porte mais avant que je n’ai posée le pied parterre je trébucha , je n’avais pas vu le trou contre le trottoir
_Aubrey!! Sava , me dit il l’air inquiet en sortant de la voiture . Il m’aida a me relever Oh non la honte devant lui en plus , ça n’arrive qu’a moi ça
_T’inquiete sava Je suis un peu...maladroite, il me sourit et nous éclatâmes de rire
_Bon j’y vais
_Fait attention aux marches, je me retourna et je lui envoyai un sourire .