L’executive woman : la dominante

Temporarily removed friends, travel, and best friends image couple, ring, and wedding image love, daughter, and family image black and gold woman image Temporarily removed aesthetic, musee, and museum image
Elle dirige un service dans une association. Elle vit seule, mais entourée d’amies. Les 5 doigts de la main pour la vie. Elle est célibattante, célibataire forte et dominatrice. Son meilleur ami est celui à qui elle a promis qu’ils se marieraient le jour venu, peut-être à leur retraite. Pas de compagnon car elle sait qu’il veut être à sa charge. Elle a fait un bébé toute seule. Elle est très riche. Tous ses réseaux lui offrent des gratuits : téléphone, habits, bijoux, voyages, … VIP, elle a les meilleurs loisirs culturels.

La femme laissée pour compte : la sainte-nitouche

Elle vit sa vie par procuration à regarder la télévision et à nourrir les moineaux et les pigeons.
Elle est toute seule, isolée à vivre avec son père ou sa mère. Sinon sa sœur. Une vieille fille par décret des imbéciles.
Pas de compagnon car, trop pauvre, elle serait à sa charge.
Jamais eu d’enfants car trop chers à éduquer et à nourrir. Si elle en a eu, on les lui a pris car on a dit que pas assez bonne mère puisque pauvre.
Elle est une assistée, celle que tous les pays disent « elle dépend des services sociaux ». A la charge de l’Etat.
Elle s’achète tout : mais trop pauvre, des copies. Des pièces uniques qu’elle se crée pour elle-même.
Pas de loisirs sauf créatifs. Tout est trop cher.

Qui choisissez- vous ? La version 1 ou la version 2 ?