C'est trop tard.

Cette page était blanche mais je viens de commencer à écrire.

Elle est désormais sale.

Je la noircis de mes mots, je la prive de sa pureté originelle.

Je pense que cette page nous ressemble tous. Nous sommes tous impactés dans notre quotidien. Par les mots des autres ou par les regards qu'ils posent sur nous.

Tu connais ce regard. Celui qui te scrute de haut en bas près à traquer le moindre défaut. Il te fait du mal, il te blesse, te confortant à l'idée de ta bassesse. Il te fait souffrir, n'est-ce pas ?

Et ces mots. Toutes ces critiques que tu essuies au quotidien. Ne me dit pas que cela ne te fait rien.

On se noircit tous. Certains veulent empêcher les autres de rayonner. Mais sais-tu que ceux qui sont blessants sont souvent blessés ? Oui, c'est ça, on leur a renversé l'encrier dessus. Certains sont plus marqués que d'autres mais personne n'est indemne.

Tu te dis que l'on peut sûrement se débarrasser de cette noirceur. Ne plus écouter les critiques et être positif sans cesse. Mais même après avoir passé l'effaceur, les blessures restent.

C'est comme ça, personne n'est parfait. Il n'existe aucun être tout blanc et dès que tu as l'air d'aller bien, on te redescend.

C'est parfois inconscient, tu sais ?

Je parlais tout à l'heure de ceux qui souhaitent étouffer le rayonnement des autres, la luminosité des pages trop blanches. Mais toi aussi tu en fais partie.

C'est peut-être involontaire, ne te vexe pas. Tu as un impact sur les autres.

Réfléchit à ta journée.

Combien de personnes as-tu pu blesser ? Des disputes ont-elles éclatées ? As-tu dit des choses que tu regrettes ?

C'est trop tard.

Tu as peut-être brisé le cœur de quelqu'un, inscrivant une tâche de plus sur sa page ... Peut-être as-tu brisé le cœur de quelqu'un qui t'aime sincèrement et que tu ne considères même pas ...

C'est trop tard. Ce qui est fait, est fait.

Tu peux essayer d'arranger les choses mais cette blessure ne disparaîtra pas.

Nos pages sont des dalmatiens. Nous sommes tous parsemés de petites impuretés.

Et rien ne sera totalement effacé. _@PM