Il doit être tôt il fait noir dehors, je n’arrive pas à dormir.
Je me lève, mon réveil indique quatre heures .Cela m’arrive souvent lorsque je suis dans un endroit inconnu. Là, l’endroit inconnue c’est une petite maison au bords de la plage que mes parents ont louée. Elle est se situe en face du port prés du marchand de glaces.
Je sort de sous ma couette je me lève et sort sur la pointe des pieds en faisant attention de ne pas me cogner contre un meuble et de faire chavirer les vases ou les bibelots entassés par ma mère sur chacun des meubles. Peur de faire craquer le plancher, je descend prudemment l’escalier .Je vois vaguement avec l’obscurité la porte d’entrée. Passer par la porte d’entrée implique de chercher la clé et de ne pas la faire tomber ; J’opte donc pour l’option baie vitrée. Je l’entrouvre et je sort .Soudain un brise légère vient caresser mon cou, le froid de la nuit s’empare de mon corps tout entier, je sent comme un léger frisson dans mon dos .Je referme un peu la baie et je m’empresse de traverser la terrasse et me retrouve sur le sable encore un peu frais .J’adore l’obscurité, ça me donne envie de chanter j’avance vers la plage et commence à chantonner .Une grosse bourrasque de vent s’engouffre sur mon visage ,je continue de marcher au bord de l’eau je cour ,je saute je me sent vraiment libre en pleine nuit .Mais je commence à avoir froid même très froid je décide de remonter .Mais à ma grande surprise une voix interrompu mon chant .
-Bon soir !Toi aussi tu aimes sortir quand il n’y a plus personne ?
Cette voix m’a fait tellement peur je décide de prendre le chemin du retour, j’arrive bientôt devant le marchand de glace, la lumière du lampadaire m’éblouie je cligne des yeux mais finalement c’était une camionnette en feu de route qui venait déposer le stock de crème glacé pour les glaces de demain. Harry le glacier que je connais puisse qu’il est dans mon lycée était entrain de ranger les caisses .Quand j’arrive à sa hauteur il les laissa bruyamment tomber sur le sol .Il me regardait fixement .C’est assez gênant je presse donc le pas, j’arrive sur la terrasse, je la traverse et rentre par le même endroit duquel je suis sortie tout à l’heure. Je remonte prudemment les escaliers et je décide de faire un arrêt dans la salle de bain...

La suite arrive bientôt !

Traduction:
It must be dark outside early, I can't sleep.
I wake up, my alarm clock indicates four o' clock, and this often happens to me when I'm in an unknown place. There, the unknown place is a small beachfront house that my parents rented. It is located in front of the port near the ice cream merchant.
I get out of under my quilt I get up and go out on the tip of my feet, being careful not to bump against a piece of furniture and to capsize the vases or trinkets piled up by my mother on each piece of furniture. Afraid of cracking the floor, I go down the stairs cautiously. I vaguely see the front door with the darkness. Passing through the front door involves looking for the key and not dropping it; I therefore opt for the bay window option. Suddenly a light breeze comes to caress my neck, the cold of the night grabs my whole body, I feel like a light shiver in my back, I close the bay a little bit and I hurry to cross the terrace and find myself on the sand still a little cool.I love the darkness, it makes me want to sing, I move towards the beach and start to sing, a big gust of wind rushes down my face, I keep walking along the water's edge I run, I jump and I feel really free in the middle of the night, but I start to get cold even when I'm very cold I decide to go up again, but to my great surprise a voice interrupts my singing.
Good night! Do you like going out when there's nobody left?
This voice frightened me so much that I decided to take the way back, I arrive soon in front of the ice cream shop, the light of the lamppost dazzled me I blinked my eyes but finally it was a van on the roadside that came to drop off the ice cream stock for tomorrow's ice cream. Harry the ice-cream maker I know may be in my high school was tidying up the crates, and when I get to his height he let them fall noisily to the ground. He was staring at me, so it's pretty embarrassing, so I press the step, I arrive on the terrace, I cross it, and I go back to the same place I came out of earlier. I carefully go up the stairs and decide to stop in the bathroom...
The rest is coming soon!