La vie est une échelle sur laquelle nous grimpons perpétuellement. De plus en plus haut, à en avoir le vertige.

Parfois, il nous arrive de regarder en bas, par curiosité, comme attiré par le chemin parcouru. C'est une image du passé qui nous poursuit mais qui nous est nécessaire. Sans passé, pas de présent et pas d'avenir. Alors, de barreau en barreau, nous continuons notre ascension en terre inconnue.

Personne ne sait où mène cette échelle, mais la curiosité et bien trop grande pour que nous cessions de grimper.

Le chemin est parfois semé d'embûche. Un barreau qui craque et se brise sous nos pieds, manquant de nous faire chuter de haut, mais nous parvenons à nous raccrocher au barreau du dessus.

Car la vie est ainsi, imprévisible. Sera-t-elle longue ? Sera-t-elle courte ? Si seulement nous savions ! Mais c'est plongé dans l'inconnue que notre chemin se trace petit à petit jusqu'à arriver à son apogée.

Un beau jour, épuisé à force de grimper encore et encore nous lâchons prise. La chute est longue, elle nous projette de si haut dans notre propre passé, image après image, jusqu'à que nous touchions à nouveau le sol.

Et c'est la fin. La fin de la vie, la fin d'une ascension, la fin de notre propre voyage vers l'inconnu.