- Madame Bovary, Gustave Flaubert

Emma Rouault, fille d'un riche fermier, a été élevée dans un couvent. Elle rêve d'une vie mondaine comme les princesses des romans à l'eau de rose dans lesquels elle se réfugie pour rompre l'ennui. Elle devient l'épouse de Charles Bovary, qui, malgré de laborieuses études de médecine, n'est qu'un simple officier de santé. Emma est déçue de cette vie monotone.

frases Superthumb

- Le dernier jour d'un condamné, Victor Hugo

Le roman se présente comme le journal qu'un condamné à mort écrit durant les vingt-quatre dernières heures de son existence dans lequel il relate ce qu'il a vécu depuis le début de son procès jusqu'au moment de son exécution, soit environ six semaines de sa vie. Ce récit, long monologue intérieur, est entrecoupé de réflexions angoissées et de souvenirs de son autre vie, la « vie d’avant ».

- La ferme des animaux, Georges Orwell

Il décrit une ferme dans laquelle les animaux se révoltent, prennent le pouvoir et chassent les hommes. Il s'agit d'une fable animalière par laquelle Orwell propose une satire de la Révolution russe et une critique du régime soviétique.

animal farm animal farm

- 1984, George Orwell

Ce roman se déroule à Londres, la capitale de l’Océania, puissance mondiale avec Eurasia et Estasia. Ces trois empires sont constamment en guerre. Océania vit sous une dictature. Le Parti unique est commandé par un chef invisible dont les portraits sont partout : Big Brother. Ce dernier surveille cependant les moindres faits et gestes de chacun, d'où le slogan « Big Brother is watching you !» (Big Brother vous regarde).
Trois slogans régissent cet univers : " La guerre c’est la paix ", " La liberté c’est l’esclavage ", " L’ignorance c’est la force ". Quatre ministères l’organisent, celui de Vérité, de la Paix, de l'Amour, de l'Abondance. La population est répartie en trois classes ,le Parti intérieur (les dirigeants), le Parti extérieur (les subalternes), les prolétaires (les ouvriers et les travailleurs vivant dans les taudis).
Winston Smith, le personnage principal du roman , travaille au ministère de la Vérité. Il a pour tâche de retoucher les journaux déjà parus pour corriger les erreurs du Parti ou de son leader, Big Brother car le Parti ne se trompe jamais. Une fois l'Histoire réécrite, les erreurs ayant été gommées, on a donc la certitude qu’elles n’ont jamais existé.

Superthumb Superthumb

- Alcools, Guillaume Apollinaire

amour, french, and quotes image

- Pourquoi j'ai mangé mon père, Roy Lewis

Ernest, jeune homme préhistorique du Pléistocène moyen, raconte les aventures de sa famille, en particulier de son père Édouard, toujours à l'affût d'innovation, d'expérimentations techniques et pétri d'idées généreuses. Pour échapper aux prédateurs de l'Afrique orientale, Édouard invente successivement le feu, les pointes durcies à la flamme, l'exogamie, le contre-feu et l'arc. Seul l'oncle Vania voit cette débauche de progrès d'un mauvais œil et ne se prive pas de critiquer Édouard, en profitant toutefois de ses dernières trouvailles.

- Si c'est un homme, Primo Levi

Si c'est un homme raconte l'expérience de son auteur dans le camp d'extermination d'Auschwitz durant la Seconde Guerre mondiale. Primo Levi explique, à partir de son quotidien dans le camp, la lutte et l'organisation pour la survie des prisonniers. Tout au long de ce récit, il montre les horreurs de la déshumanisation des camps.

french, quotes, and sad image

Ce que je lis au moment où je t'écris

- Moon Palace, Paul Auster

Marco Stanley Fogg, un étudiant pauvre, meuble son appartement avec des livres qu'il a hérité de son oncle Victor avec lequel il a grandi. Pour vivre, il est obligé de vendre les livres. Mais, lorsque le dernier est vendu, il perd son appartement et n'a d'autre choix que de vivre à Central Park. S'ensuivent de longues semaines d'errance dans la jungle new-yorkaise, immense et indifférente, où le narrateur, persuadé qu'il doit accepter son destin, se laisse porter par les événements. C'est le début d'un parcours initiatique, entre errance, coïncidences et destin, dans les pas d'un passé qu'il croyait révolu.

@Aliar