Ce que je dis là n'a rien à voir avec toi
Au fond c'est juste un jeu de mot griffonné dans mon mémo
Ce que je dis là n'a rien à voir avec toi
Au fond c'est juste un jeu de mot de plus, de trop

Ta voix suave s’étale sur moi
Comme le son des claves que l'on cogne sur le bois
Ta voix douce caresse ma peau
Comme de la mousse qu'on a laissée au fond du pot
Ta voix cristalline me déshabille, me dévêtit
Comme une pluie fine qui coule sans bruit
Ta voix dense réveille mes mains
Comme un long silence que l'on brise au petit matin
Ta voix chaude rassure mes cris
Quand mes démons rodent dans le couloir de mes nuits
Ta voix sage parfume mes hanches
Comme un coquillage égaré dans une avalanche
Ta voix bohémienne, bohème et mienne
Belle et sensuelle, belle et cruelle me donne des ailes
Ta voix basse pénètre mes sens

Comme de la grâce sur les pages d'un bouquin d'enfance

Ailleurs
Je m'évade quand tu prononces en coeur
Tes doux murmures
Des mots d'amour des mots de tous les jours
Ailleurs
Il y a mon souffle, tes lèvres, mon coeur et ta chaleur
Ailleurs
Il y a ta voix sensuelle, féline, coquine

Ta voix lisse pollue mes colères
Quand je te veux fier et que tu rampes à mon service
Ta voix molle hérisse ma chair
Quand en plein envol je te veux dur comme de la pierre
Ta voix raisonnable au petit jour
Mon tendre amour, mon tendre Charles te rend détestable
Ta voix frêle fronce mes sourcils
Quand tes mots sont miels et que je les voulais hostiles

Ailleurs
Je m'évade quand tu prononces en coeur
Tes doux murmures
Des mots d'amour des mots de tous les jours
Ailleurs
Il y a mon souffle, tes lèvres, mon coeur et ta chaleur
Ailleurs
Il y a ta voix sensuelle, féline, coquine

Ta voix fine et longue se faufile
Le long de mes drames au creux du calme de mes larmes
Ta voix grande et belle me demande
D'aimer cette histoire que le jour pose sur nos mémoires
Ta voix délicate sonne le la
De mes cantate, de tes sonates lorsque je touche le sol
Ta voix lente épelle mon nom
Pour que chaque lettre frisonne au son de tout ton être

Ailleurs
Je m'évade quand tu prononces en coeur
Tes doux murmures
Des mots d'amour des mots de tous les jours
Ailleurs
Il y a mon souffle, tes lèvres, mon coeur et ta chaleur
Ailleurs
Il y a ta voix

Ta voix lisse pollue mes colères
Ta voix molle hérisse ma chair
Ta voix raisonnable te rend détestable
Ta voix frêle fronce mes sourcils
Ta voix fine et longue se faufile
Ta voix grande et belle me demande
Ta voix délicate sonne le la
Ta voix lente épelle mon nom