Je me rappelle d'une nuit,
Pendant un hiver interminable.
Le vent souffler et la neige tomber.

Tout le monde était coucher hormis quelques animaux et nocturne et un vieux loup solitaire.
Assis au sommet d'une des plus grandes montagnes.
Il contemplait les étoiles, l'air glacé ne le déranger pas.

La loup était sage, il veillait sur la région.
Il prévenait des catastrophes, on raconte même qu'il était capable d'arrêter un incendie avec son souffle.

Pendant des siècles il avait fait un sorte à protéger la vallée et ses habitants, pourtant personne ne l'avais jamais vu. Il était pourtant bien là, son hurlement de minuit le prouver.

La chanson de minuit n'étais que la complainte de la bête.
Prisonnier dans sa forêt, il était condamné à ne jamais pouvoir rejoindre le ciel et ses constellations.
Malheureusement invisible aux yeux de tous.