Didron a l'apparence d'une jeune fille aux cheveux foncés. Vêtue d'un habit épais brun, la déesse se laisse souvent emporter par les bourrasques qu'elle entraîne. Elle s'amuse à traverser les champs et les campagnes, à faire mouvoir les arbres et à agiter les oiseaux, durant leurs vols. Les personnes qui vénèrent Didron se fient aux mouvements du vent pour mieux vivre, en aménageant au mieux leurs cultures et laissant s'épanouir leur bétail. Ils prient Didron pour qu'elle soit plus complaisante envers la rudesse des orages ou encore pour qu'elle puisse provoquer des flots d'air afin de tempérer les climats trop rudes des saisons chaudes. La déesse du vent est représentée sous une multitude de supports artistiques. Peintures, sculptures, stèles ou dessins ornent les lieux sacrés en son honneur. Déesse populaire et aimée, on dit que lorsqu'elle prend son envol parmi les rafales qu'elle incite, sa voix peut être perçue obscurément puis emportée dans l'azur, où elle se perd au lointain.

art, tree, and blue image

photo de couverture :
Jean-François Millet (1814-1875), The Gust of Wind (1871-73), oil on canvas, 90.5 x 117.5 cm, National Museum of Wales / Amgueddfa Cymru, Cardiff, Wales. Wikimedia Commons.