Dans ce corps frêle habitait un démon, assez fort pour accentuer ses faiblesses et la dominer, totalement.

Dans ses sombres pupilles on ne distinguait plus que les ténèbres qui l'avaient engloutie.

Personne ne l'avait vu sombrer dans la démence, elle était folle de nature après tout.

Tout le monde a appris qu'elle était vivante le jour où les médias ont enfin décidé de lui accorder l'attention qu'elle recherchait avec tant d'ardeur.

Mais... c'était déjà trop tard car ce jour-là, elle n'était déjà plus de notre monde.

Avec son chaud, elle nous a laissé un message d'adieu : "On se verra en enfer".

Peut-être que le démon n'était pas celui qu'on pensait;

Peut-être que le démon, c'est nous et nos mensonges illusoires.