la solitude de l'amour
Celle qui hante les rues
Celle qui ne l'a vie qu'en rêve
La pendule de mon cœur vacille
Je suis la solitude sous la pluie
Et je me vide de ce désir
Pour perdre cette foudre soudaine
Il est trop tard maintenant
Le mal est déjà fait
Ma main à touché la tienne
Mais il n'y de l'électricité​ que d'un côté
Les pôles du courant sont séparés
Et pourtant ils s'entêtent à marcher
Je suis la solitude qui souris
Parce que tes yeux on rencontrés les miens
Mes dans tes pupilles il n'y a aucune étincelles
Je suis la solitude de l'amour
Condamner à aimer pour toujours
Des yeux qui en dévorent d'autre
D'un feu qui me détruit d'un bout à l'autre...