J'ai eu une envie.
Une envie forte et irrépressible qui m'a empêchée de fermer l'oeil.
J'ai eu envie d'écrire un article. Je ne sais pas du tout où il nous mènera mais ce qui est sûr c'est qu'après avoir lu ces lignes vous repartirez avec un petit bout de mon âme.
Dans ma tête tout est flou mais à la fois clair. Des fois j'ai l'impression que la folie s'empare de moi. Elle me fait esclave en enchaînant à des pensées irrationnelles. En même temps c'est peut être normal pour une adolescente de 16 ans... Je ne sais pas et ne le saurais probablement jamais.
Jamais ce mot est intéressant (comme tous les autres je trouve) il est composé de deux syllables ce qui le fait s'arrêter. Or le sens de ce mot signifie (pour moi) que la chose dont on parle est sans fin.
Si je continue à écrire des articles vous verrez que je me pose beaucoup de questions toutes plus bizarres les unes que les autres.
Ne vous dites pas qu'il y aura d'autres articles comme celui-ci. Peut être sera-t-il le seul. Peut être que non. Après tout je ne suis qu'une lycéenne de 16 ans qui est totalement perdue. Perdue dans la forêt qui entoure mon village natale. Accompagnée de mes pensées protégées par un casque d'or je me balade dans les champs à perte de vue. J'ai 16 ans et je ne sais que faire de ma vie. Je ne sais même pas qui je suis.
M'avez-crue ? Pensez-vous que tout ce que j'ai dit plus haut sur "moi" est vrai ? Si oui, je suis désolée mais vous êtes naïfs. Attention votre naïveté vous perdra.
J'ai encore envie de coucher sur ce papier mes pensées mais si je continuais cet article, qui est plus un brouillon, ne se finirais jamais.
Je ne sais comment vous quitter. Je pense vous laisser sur mes pensées mais avant merci d'avoir lu mes pensées incohérentes qui ne vous ont sûrement rien apportées, et que j'ai écrites en même temps de les penser.
Des fois je me demande pourquoi nous sommes sur terre. Je me demande ce que nous sommes sensés faire. Et puis ensuite je me dis que nous sommes ici pour une raison, qu'une force bien plus grande que nous le sait. Qu'après la mort il y a forcément quelque chose sinon pourquoi passer sur terre en ayant l'opportunitée de tout changer, de tout remettre en question dès notre naissance ? Je pense que nous, humains emplis de défauts (mais pas que) nous rassurons en pensant qu'il existe quelque chose après la mort. Je ne vous blâme pas car moi même je le pense et je crois en une religion. Chacun ses propres conviction. Des fois je me dit qu'il n'y a peut être rien, tout le monde à le droit de douter. Mais si il n'y a rien alors c'est dans le néant que ce qu'il restera de nous flottera.

- l'imprévisible.