« Autour de moi, tout le monde me regarde, pourtant je me sens plus seul que jamais, des millions de personnes sont là et leurs yeux me jugent, me regardent comme si j'étais une bête un animal sur deux pattes. Je parais beau, mais effrayant, je parais gentil mais distant. Est-ce la raison pour laquelle personne ne m'approche et tout le monde me regarde ? Je parais beau et grâcieux tel un danseur sur une piste. Mais à l'intérieur, j'hurle, je crie et ma douleur se répand dans tout mon corps, je me sens défaillé, je me sens désolé de vivre, je me sens triste et je suis mû par ma douleur. Aie j'ai mal, je crie, j'hurle, tous ces jugements autour de moi m'assassinent, je me sens mitraillé par les mots. J'ai mal, je me consume. Je sens tous ces regards accusateurs devant et derrière moi, je suis surveillé par tous les stéréotypes et les aprioris, je suis jugé sur mon apparence. Et je n'arrive plus à être moi-même, je suis mi homme, mi bête, je ne sais plus qui je suis, je me déplace comme bon me semble et je danse ma douleur. Je danse la douleur de tout un chacun. Je danse la douleur du monde. La danse me fait du bien. Mais la douleur continue. »