Vous êtes dehors , comme à votre habitude crevé par la journée que vous venez de passer , écouteurs aux oreilles , tête baissé , et l'esprit dans les vapes , l'esprit partout sauf dans votre crâne . Vous repensez à toutes ces fois où vous auriez dû agir différemment , parce que vous'savez , à la fin , c'est toujours un peu de votre faute . "Connard , c'est toi qui l'a cherché" " Salope t'avais qu'à rester dans ton coin , et fermer ta gueule" . Vous marchez dehors, et votre vie , comme à chaque fois , comme à chaque marche , comme à chaque bouffé d'air , vous parait plus minable que la fois d'avant , et vous avez aussi , vous savez , cette petite voix dans votre tête , qui vous dit bien trop souvent "qu'est ce tu fous ici" , mais vous devez rester poli , face à cette petite voix , parce que vous savez qu'elle est capable de vous détruire . Alors vous vous taisez , et vous encaissez , comme à chaque fois , vous titubez jusqu'au pavé de votre maison , et y entrez , vous vous jetez sur votre lit , vous laissez votre poids s'écraser sur votre lit comme à chaque fois , avec un peu de chance , votre esprit vous laissera dormir , mais vous savez au fond que ça ne se passe pas comme ça , vous savez que vous devez vous lever , et faire ce que vous faîtes à chaque fois , faire ce que vous devez faire , il ne s'agit pas de volonté , il s'agit de devoir , vous devez vous lever de ce lit qui pue la dépression , vous devez lever votre tête qui pèse plus que votre corps seul , à cause de toutes ces pensées qui s'accumulent . Levez-vous , et regardez-vous dans un miroir , fixez vos yeux , fixez ce reflet de vous , est-ce réellement ce que vous aviez voulu devenir au passé ? Si la réponse est oui , alors mes félicitations , vous n'avez plus aucun besoin de continuer à lire ces quelques lignes que je me permets d'écrire .
Dans le cas contraire , que s'est-il passé ? Vous ont-ils abandonné ? Vous ont-ils humilié ? Non , ne flanchez pas , ne laissez pas les larmes gagner votre visage , jamais , montrez à cette petite voix de merde que ce que vous aviez voulu être , toujours voulu , est là , en vous , il crie votre nom , il vous attend , et il est prêt , n'ayez pas peur de briser des gens pour devenir quelqu'un de meilleur , n'ayez pas peur de changer pour devenir quelqu'un de meilleur , le meilleur mérite qu'on fasse du mal pour , levez-vous , et montrez à votre moi déboussolé qu'il y a encore une chance . Et si depuis le début , vous n'aviez jamais marché la tête basse en pleine rue ? Et si vous n'aviez jamais enfilé ces foutus écouteurs qui vous privent de la magnifique musique que nous offre mère nature ? Et si depuis le début , vous vous étiez remis en question sur ce que vous êtes , vous n'êtes pas là par hasard , personne ne l'est , vous êtes vous , et personne ne pourra vous remplacer , personne ne pourra devenir ce que vous êtes , Ne donnez pas de vos biens , c'est en donnant de vous que vous donnez vraiment , alors offrez au monde un morceau de votre esprit , qu'il se souvienne de vous , que l'on se souvienne de vous , nous tous . Devenez votre rêve le plus fou , votre peur la plus effrayante , votre ambition la plus enjôleuse , devenez quelque chose de grand , qui sauve la vie , qui trompe la mort . Oubliez ce mal qui vous a tant mal mené , oubliez-le , oubliez-les tous , cela prendra du temps , mais il faut du temps pour les choses importantes , Laissez-vous aller , vous êtes un enfant de la terre , un enfant de l'univers , rien de ce que vous ne pourrez supporter ne vous sera infligé , rappelez-vous de ça .
Maintenant , séchez vos larmes , votre morve , et tenez -vous le dos droit , désormais , c'est vous , contre un mal éphémère , maintenant , vous êtes prêt .