Si seulement tu savais tout ce que je voudrais te dire. Tout ce qui me brûle la langue, chaque fois que je te vois, chaque fois que tu pose tes yeux sur moi et que ton regard parle pour toi, l'air de dire "Arrête cette putain de comédie".

Si seulement tu savais comme sourire me fait mal. Comme jouer ce jeu m'épuise, et comme j'aimerais cesser tout ça. Toute cette merde là. Mais j'y peux rien. C'est ancré en moi, ça coule presque dans mes veines. A force de mentir, je n'ai plus la force d'avouer la vérité. Plus le courage de m'avouer à moi-même cette évidence.

Si seulement tu savais comme la vie me paraît douloureuse, amère, sombre. Tout ce que je vois ne sont que des lendemains brisés, des rêves illusoires et des espoirs avortés. Tout ce que je vois, c'est un corps dans lequel je me sens à l'étroit, des yeux éteints depuis un bout de temps déjà. Tout ce que je dis ne sont que des tissus mensongers, des facettes que je m'invente afin de les tromper. Je m'invente un bonheur inexistant.

Si seulement tu savais comme j'ai envie de crever. Malgré toi, malgré tes regards qui veulent tout dire. Malgré le fait que je sais que tu comprendrais. Malgré le fait que je sais que tu serais le remède. Tu m'effraie. L'idée que tu pourrais me guérir me terrifie. Parce que, merde, j'ai pas envie d'être heureuse, tu sais. J'ai envie de mourir. Alors qu'est-ce qui me retient, putain ? Qu'est ce que j'attends pour me tirer une balle exactement ?
Tu n'aurais pas du être là.
Tu n'étais pas prévu.
Je suis en vie à cause de toi.
Je devrais te haïr pour ça.
Mais j'en suis incapable.

Si seulement tu savais comme j't'aime parce que putain, c'est la vérité.

- Louise Dubruel. (wattpad ▬ @mutila)