Parfois, il est nécessaire de faire face à soi-même. Se regarder, son reflet, dans le silence total, et totalement seul.
Dans l'eau ou dans un miroir, peu importe.
Faire face à soi-même, c'est se regarder comme on est, contempler ce qu'on est, admettre ce qui fait de nous ce qu'on est, et pourquoi on l'est.
Faire face à ses choix, s'en prendre à ses doutes et affronter ses peurs.
Suspendre le temps, l'espace d'un instant.
Abdiquer face à soi-même.
C'est admettre nos colères, nos tristesses, nos paroles, nos actes, nos regrets, nos remords et nos espoirs, cartes sur table, dans notre regard.
C'est se délivrer, ôter le poids qui oppresse nos poumons, nous empêchant de respirer.
Respirer à nouveau.
C'est se sourire à soi-même, accepter les changements, qu'ils se rapportent à nous, physique, mental ou psychologique, à nos proches ou à notre entourage. C'est rire de soi-même, et ça fait du bien.
C'est prendre du temps pour soi, en pensant aux autres.
Si un jour vous avez l'occasion, l'arrogance, le cran ou l'audace de le faire, faites-le.
Moi j'ai la chance de pouvoir le faire.
D'autres ne l'ont pas.