Et pourtant ça ne m'a frappée qu'aujourd'hui, emmitouflée dans une couverture, assise sur ma terrasse.
Les étoiles sont mortes depuis mille ans. Assurément plus, mais je ne connais pas le nombre exact. Et pourtant elles sont toutes bien là, au dessus de ma tête, leurs lumières vacillant à peine.
Pourtant il fait tellement froid! J'aimerais pouvoir réchauffer les étoiles. De tout mon coeur, je le jure. Mais je n'arrive pas même à me réchauffer moi. Je grelotte dans le vent mais mon coeur est chaud. Mes poumons sont chauds et sûrement touts mes organes internes aussi.
Mes lèvres sont chaudes, et sèches, elles me brûlent comme si le sang voulais s'en échapper. Est ce parce que j'ai pleuré? Est ce à cause du fait que je suit à la dérive sur un iceberg accroché à ma maison?
Je me dis que j'aimerais tellement vivre un truc vrai. Rencontrer quelqu'un comme moi. Mais c'est ça le problème, je suis tellement mal et bien en même temps avec les gens comme moi.
Ce qui es dit c'est le sens qui pensent que tu es de cette façon et pas d'une autre. Alors qu'on est tant de choses à la foi. J'aime tout le monde, et j'ouvre mon coeur et je sais que ça va me faire mal. Je me referme et je leur donne, mais dans ma tête, ça fait si longtemps que j'ai pas pleuré en faisant du bruit. En criant pour qu'un m'entende.
J'ai pas envie qu'on m'entende.
Je suis une putain de contradiction.
J'ai pas envie de faire ce que je trouve inutile. Inutile pour créer du putain d'art et du putain d'amour.
J'ai pas envie d'être un mouton, mais en même temps je n'ai pas envie qu'on me remarque.
Bye.