"Y a une époque on était rouge au cœur,
ouais sans parti mais partisans de l'âme,
y a une époque on était bleu des flammes.
I live by the river, I live by the river.
Uniformisées nos éducations
toujours entre le blé et le pognon.
Les mômes ne rêvent plus de marcher sur les lunes,
ils rêvent de savoir comment s'faire de la thune.
Y a une époque les filles avaient le poing levé
aujourd'hui c'est plutôt culotte baissée.
Quand je serai grande moi j'srai poupée gonflable
pour des millions à se branler sur mon âme sur la toile.
Y a une époque on rêvait d'autre chose,
autre chose que des Dieux des communautés.
Aujourd'hui c'est tous différents dans la même merde,
aujourd'hui c'est chacun sa gueule et j't'emmerde.
Y a une époque on avait feu des idées,
y a une époque on osait liberté.
Aujourd'hui on ose plus que sauver son cul
en marchant sur celui d'à côté.
Y a une époque Paris c'était Paris,
y a une époque les filles étaient jolies,
y a une époque quoi te dire, on rêvait,
y a une époque nos luttes, dans les cafés."

(Extrait de Cigarette, Saez)